mardi 6 septembre 2016

Les essentiels du crédit à la consommation

Un crĂ©dit Ă  la consommation rĂ©unit les diffĂ©rents types de prĂȘts de moins de 75.000e et qui ne sont pas destinĂ©s Ă  financer un achat de bien immobilier ou encore une construction. Avant de souscrire Ă  ce genre de crĂ©dit, il est nĂ©cessaire de bien rĂ©flĂ©chir sur la pertinence de l’engagement, en vaut-il vraiment la peine ou s’agit-il d’un coup de tĂȘte ?        

               

Les types de prĂȘt Ă  la consommation les plus courants

 Disponibles auprĂšs des Ă©tablissements spĂ©cialisĂ©s ou des banques, les crĂ©dits Ă  la consommation se dĂ©clinent en plusieurs variantes. Parmi les plus courants, on peut en citer trois :
  •           Le crĂ©dit gratuit : comment son nom l’indique, il s’agit donc d’un prĂȘt qui ne gĂ©nĂšre pas d’intĂ©rĂȘt. Le montant que le dĂ©biteur aura Ă  payer devra ĂȘtre le mĂȘme que celui qu’il a empruntĂ©. C’est une pratique assez courante surtout entre proches ou entre particuliers. En dehors de ces personnes, seuls les Ă©tablissements de crĂ©dit sont autorisĂ©s Ă  proposer ce genre de prĂȘt. Il se peut cependant que des frais soient demandĂ©s Ă  l’emprunteur. Dans ce cas, il dispose d’un droit de rĂ©tractation s’il ne compte pas nĂ©gocier.

  •           Le crĂ©dit renouvelable : il s’agit d’un prĂȘt qui se recharge au fur et Ă  mesure des remboursements. Cela veut dire que l’emprunteur aura Ă  sa disposition une somme qui aura Ă©tĂ© convenue au prĂ©alable. Pour ce type de prĂȘt, les intĂ©rĂȘts Ă  payer seront ceux affiliĂ©s au montant empruntĂ© et non Ă  la totalitĂ© de la somme dĂ©finie. Ce genre de crĂ©dit ne peut ĂȘtre proposĂ© que par des Ă©tablissements de crĂ©dit, des sociĂ©tĂ©s de grande distribution, ou encore les organismes spĂ©cialisĂ©s dans le crĂ©dit Ă  la consommation. Il s’agit d’un contrat que l’on peut rĂ©silier Ă  tout moment.
  •           Le crĂ©dit affectĂ© : se dĂ©finie comme un prĂȘt liĂ© directement Ă  un achat. Seules les banques sont habilitĂ©es Ă  proposer ce genre de prĂȘt. Lors de l’achat, l’emprunteur a pour obligation d’informer le vendeur que l’achat est assujetti Ă  l’accord d’un crĂ©dit. Le dĂ©biteur doit bien vĂ©rifier que les papiers qu’il signera ne le forceront pas Ă  payer le montant en totalitĂ© mĂȘme si son crĂ©dit n’est pas accordĂ©. Cependant, ce crĂ©dit ne doit pas dĂ©passer 75.000 € et son dĂ©lai de remboursement ne pas ĂȘtre en dessous de trois mois.

Les mesures de protection de l’emprunteur


Si l’emprunteur peut ĂȘtre amenĂ© Ă  souscrire trop rapidement Ă  un crĂ©dit Ă  la consommation, il est protĂ©gĂ© par la loi. En effet, le dĂ©biteur sera sous la protection du Code de la consommation qui Ă©numĂšre certaines mesures de protection de ce dernier. Parmi les principaux boucliers de l’emprunteur, on a la remise d’une fiche d’information standard au dĂ©biteur. Le crĂ©ancier se doit pour sa part de vĂ©rifier avant tout accord de crĂ©dit, la solvabilitĂ© de son vis-Ă -vis. L’emprunteur dispose Ă©galement d’un droit de rĂ©flexion, et de rĂ©tractation, d’un droit au remboursement anticipĂ© moyennant paiement d’une indemnitĂ© au crĂ©ancier.